Huile sur panneau attribuée à Horace Vernet, monogrammée V en bas à gauche.

Elle représente un officier de cavalerie en surtout, possiblement de cuirassiers. Il porte le chapeau et s'appuie sur un long sabre de cavalerie à fourreau de laiton.

Le cadre est d'origine. Le panneau y est fixé par des clous et porte au dos la mention "Horace Vernet Toiles à peindre et couleure fines (sic) P Contet rue Lafayette Paris". 34, rue Lafayette a été ajouté vraisemblablement par la suite.

Dimensions : 25 cms x 36,5 cms

Horace Vernet : fils de Carle Vernet, né le  à Paris où il est mort le est un peintre français, membre de l'Institut de France. Ami de Géricault par qui il est influencé, c'est un Bonapartiste fidèle. Il fait ses débuts au salon de Paris de 1812. Il affectionne les sujets militaires.

Prix : 1800 €

Huile sur toile représentant le Capitaine de Vaisseau Claude, Vincent Polony, né à Rochefort le 22 avril 1756, mort en avril 1826 sur l'Ile d'Oléron.
Encadrement d'époque en bois doré, qui comporte encore au dos le collage d'une feuille à en-tête de la flottille impériale. Il est représenté, vers 1806 ou 1807, en buste dans son uniforme avec sa croix d'Officier de la Légion d'Honneur du premier type décernée le 14 juin 1804 (cf base Leonore, N° de notice L2193010, cote LH//2193/10).
Nous joignons à ce portrait une dizaine de documents d'époque, de provenance familiale, évoquant les différents commandements, qui lui furent confiés.
A titre anecdotique, figure parmi ces documents un billet d'invitation délivré par le bureau de l'Etat-major de la Marine de Rochefort pour participer, à une fête, afin de célébrer l'anniversaire de la mort de Louis XVI, daté du 2 Pluviose An 7 (21 janvier 1799).
Claude, Vincent Polony (1756 - 1826) : d'extraction modeste, il entre dans la marine à 10 ans et y gravit tous les échelons de commandement. Il s'illustre dans la traite négrière et y fait fortune. Il écrira des mémoires, qui sont le reflet de la mentalité de l'époque, cf Claude-Vincent Polony — Wikipédia (wikipedia.org).

Prix : 5800 €

Miniature sur ivoire représentant un général de brigade sous la Restauration.
Il porte l'habit de petite tenue et arbore ses prestigieuses décorations : Légion d'Honneur, Ordre du Lys et Ordre du Saint Esprit.
La facture est d'une grande finesse et l'exécution de qualité, bien que non signée.
Le cadre carré est d'ébène noire à verre bombé, cerclé d'une frise dorée.
Le dos du cadre est recouvert de marocain noir.

Provenance : Collection Fondation Napoléon (vente Artcurial).

VENDU

Ensemble de douze études à la mine de plomb de différents sujets militaires de différentes époques : fantassins, hussards, cuirassiers, lanciers, etc. Elles sont toutes de la même main et de très bonne facture, présentées dans de petits cadres dorés, fixés sur un grand panneau de bois. Le monogramme L.L de l'auteur figurant sur l'une d'elles reste à identifier. L'ensemble est très décoratif.

Prix : 1600 €

Portrait en buste de l'un des plus illustres soldats ayant servi la France sous le règne de Louis XV. Non signé, il a été réalisé d'après le célèbre portrait officiel peint par Jean-Etienne Liotard et conservé aujourd'hui au musée historique de la ville de Strasbourg. La pratique de duplication des portraits officiels des grands personnages était fréquente à l'époque dans l'entourage des grands artistes.

Le Maréchal est représenté en habit de dragon, vert à revers et parements rouges. Sa main gauche tient son bâton de Maréchal, sa main droite s'appuie sur son casque. Il porte sur la poitrine, à gauche, l'insigne de Grand-Croix de l'ordre de Saint Louis. Au fond on distingue des cavaliers "turcs" s'enfuyant.

Le cadre doré d'époque est ovale. Il fait 66 cms X 77 cms. En bas du cadre une plaque porte la mention "Le Mal de Saxe". L'oeuvre a été réentoilée, mais le châssis d'origine a été conservé.

L'ensemble est en très bon état et ne présente pas de repeint.

Le Maréchal Maurice de Saxe (1696 - 1750) : fils naturel de Frédérique-Auguste 1er, grand électeur de Saxe, futur roi de Pologne et de la Comtesse Marie-Aurore de Königsmark. Entré à l'âge de 12 ans dans la carrière militaire, il entre au service de la France en 1733 à l'occasion de la guerre de Succession de Pologne, contre son demi-frère Frédéric-Auguste II. Dix ans plus tard, pendant la guerre de Succession d'Autriche, il s'illustre dans la prise de Prague, gagne le titre de maréchal, enfin remporte la victoire décisive de Fontenoy, dans le Hainaut. Le 11 octobre 1746, sa victoire de Rocourt, près de Liège, chasse les Autrichiens des Pays-Bas. De toute sa vie, le maréchal n'aura jamais perdu une bataille et restera fidèle à Louis XV. En récompense des services rendus, il reçoit du roi le château de Chambord, où il s'adonne à une vie de plaisirs au milieu de ses nombreuses maîtresses et où il mourra.

VENDU

Peinture sur porcelaine d'Oscar Lahalle représentant un chasseur à pied du 23ème bataillon vers 1875, signée en bas à gauche. L'homme est en train de bourrer sa pipe. Il est en tenue de campagne d'hiver avec ceinture de flanelle et capote. Il est armé du fusil Gras et porte les distinctives vert et jonquille de la Légère. Il est coiffé du taconet Mle 1872. Au revers du carreau figure une inscription, qui semble correspondre à une dimension: "16 sur 27 1/20". 11 cms x 22 cms.

Oscar Lahalle : né à Laxou en 1833, Charles Dominique Oscar Lahalle se destine initialement à une carrière militaire et devient élève de l'école de Saint-Cyr. Officier sous le Second Empire, il participe à la campagne d'Italie (1859-1862), puis à l'expédition du Mexique en qualité de capitaine d'Etat-Major auprès du maréchal Bazaine, puis de colonel du 42ème R.I (1862-1867). Lahalle s'oriente ensuite vers une carrière artistique, comme peintre. Il se spécialise dans la représentation de scènes militaires et expose à Paris de 1868 à 1900. Il meurt à Paris en 1909.

Prix : 1200 €